FESTI’NEUCH 2023 : L’EDITION DE TOUS LES SUPERLATIFS

Écrit par sur 19 juin 2023

Après un sold out historique trois mois avant l’ouverture des portes, FESTI’NEUCH – NEUCHÂTEL OPENAIR FESTIVAL arrive au terme d’une édition radieuse. 55’000 personnes se sont réunies pour profiter de l’événement dont le bilan s’annonce extrêmement positif. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le soleil généreux n’a fait que briller sur l’écrin lacustre dans lequel se sont produits pas moins de 70 groupes. La nouvelle scène du Phare, a fait danser les amateur.ice.s de house et techno sur le bord du lac. La performance de Kendji Girac qui s’apprête à commencer, tirera le rideau sur une 22e exceptionnelle édition.

BILAN ARTISTIQUE

Jeudi 15 juin, c’est après une baignade dans le lac de Neuchâtel que la tant attendue Angèle est montée sur scène entourée de ses talentueux.se.s danseur.euse.s. Plus tard dans la soirée, les imprévisibles Makoto San ont débarqué avec leurs masques pour un show explosif sur la Lacustre. La scène de la Marée s’est enflammée vendredi 16 juin, au son des basses et de la voix brûlante de la romande Nathalie Froehlich. La suite de la soirée a fait un détour par Berlin, avec le trio Moderat suivi de Paul Kalkbrenner. Pas moins de neuf ans après sa première venue, la ferveur du public neuchâtelois demeure intacte. Pour le troisième soir du week-end, le chanteur français Oete a emporté la foule dans son univers rempli de beauté et de mots poignants. Sous le Chapiteau, Jain a fait son retour pour le plus grand plaisir du public, entre tubes incontournables et morceaux de son dernier album aux sonorités mélodiques. Finalement, le nouveau prince du rap français Tiakola a su ambiancer ses fans passionné.e.s qui se sont déchainé.e.s !

© Festi’Neuch 2023 photo Stéphane Besson

Nouveau lieu de rendez-vous pour les musiques électroniques, la scène du Phare a été inaugurée avec des sets de DJs locaux et a été aussitôt adoptée par les clubbers. Samedi soir, cette nouvelle structure a eu l’honneur d’accueillir Pedro Winter, fondateur du label Ed Banger, qui s’est joint au duo neuchâtelois Psycho Weazel pour un « back to back » surprise. Complémentaires, les cinq scènes de Festi’neuch ont permis à un large public de composer sa programmation idéale. Alors que le site du festival fermait, les oiseaux de nuit se sont retrouvés aux Afternatives à La Case à Chocs ou au DTK pour danser sur des sons afro beat, techno ou encore disco.

BILAN ORGANISATIONNEL

Le site des Jeunes-Rives a revêtu son habit de lumières pendant quatre jours, grâce à une décoration soignée et un aménagement qui continue de s’améliorer d’année en année pour offrir la meilleure expérience possible au public. Preuve s’il en faut, les 55’000 personnes se sont réparties sur l’ensemble du site, de la Marée jusqu’au Phare, en passant par les nombreux endroits de détente et de restauration. Ce qui a permis de gérer au mieux les flux pour ne pas saturer une zone spécifique du site.

Cette 22e édition est également la dernière sur les Jeunes-Rives telles qu’on les connaît. Une collaboration étroite avec la Ville et l’intégration du festival aux plans du réaménagement permettent à l’équipe organisatrice d’envisager les prochaines éditions avec quiétude.

Malgré un sold out annoncé fin mars et grâce à des messages préventifs du festival, les problèmes de faux billets et de fraude sont restés très rares. De manière générale, le bilan sécuritaire et médical est bon. 1’600 bénévoles ont fait la réussite de cette magnifique édition, merci à toutes ces personnes engagées qui permettent au festival d’exister.

La 23e édition de Festi’neuch se déroulera du 13 au 16 juin 2024.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



biboo radio

feel the music

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

BON RÉVEIL

06:00 09:00