Crystal tire sa révérence dans Acrostiches, le dernier tome de la trilogie imaginée par Pascal Houmard

Crystal tire sa révérence dans Acrostiches, le dernier tome de la trilogie imaginée par Pascal Houmard

9 avril 2020 0 Par Cindy Heiniger

Temps de lecture estimé : 3 '

Fin mars est paru Acrostiches, la conclusion des enquêtes de la commissaire Crystal, une série policière suisse lancée en 2017 par Pascal Houmard.

Les aventures de la chef de la Crim’ lausannoise, Antigona Krestaj, surnommée Crystal, ont débuté en 2017 sous la plume de Pascal Houmard, un enseignant vaudois passionné des noms et des jeux qu’ils offrent. Pour ce lausannois expatrié dans le Chablais, c’était une façon de faire venir sa ville natale à lui. Naturellement, il a souhaité s’intéresser à l’un des rouages de la commune au travers de sa police. « La police municipale est méconnue et souvent confondue avec la police cantonale, la secrète, celle de la sûreté. Je trouvais doublement intéressant d’en parler. » explique Pascal Houmard. 

L’histoire, fictive, repose sur des faits réels, le travail de recherche et de vérification est incroyable : « J’ai eu quelques entretiens avec le Chef de la Police Judiciaire, le commandant de la Police Lausannoise, Monsieur Remy qui a prit sa retraite il y a deux ans. J’ai eu la chance de pouvoir vivre une immersion, courte mais intense dans la brigade criminelle lausannoise et de passer un peu de temps avec les inspecteurs et spécialement avec celui qui a la place d’Antigona, le Chef de la brigade criminelle. » raconte Pascal Houmard. 

Cela contribue à l’immersion que vit le lecteur, on est dans l’histoire, on la vit avec les protagonistes. Tout est finement tissé du début à la fin. Pourtant, en 2017 quand La Surnommeuse est paru, l’idée de la trilogie n’était pas encore d’actualité pour Pascal Houmard « Tout ce qui est trilogie m’énerve un peu, surtout en policier, je trouvais que c’était trop consommé. Je pensais vraiment à un ‘one shot’, un tome unique. C’est après coup, à la faveur de mes contacts avec la police municipale et spécialement le Chef de la PJ, que m’est venu l’idée d’aller un peu plus loin. »

Le personnage d’Antigona avait encore pas mal de choses à vivre et à faire vivre à son auteur, tant mieux ! L’affaire Saint Roch suit en août 2018 avec son lot de rebondissements qui nous fait voyager de Lausanne à Montpellier en passant par Venise et Oran avec toujours la même passion des mots, des faits et des détails « Ça aurait été frustrant de la quitter (Antigona, ndlr) après un premier tome. » avoue Pascal Houmard avec beaucoup de tendresse.

Mais alors, qu’est-ce qui nous attend avec Acrostiches ? « Dans les deux premiers tomes, Antigona vit deux enquêtes à Lausanne qui ne sont pas forcément liées l’une à l’autre. Ce troisième tome va la faire partir sur les sentiers vaudois de Bex à Yverdon, en passant par Renens. Et elle va devoir suivre une sorte de jeu de piste que le ou les auteur(s) lui donne à suivre et elle va se rendre compte que cette troisième enquête dépend des deux premières » précise Pascal Houmard « de la même façon que ce troisième tome dépend ou est lié aux deux premiers. » Il était important pour l’auteur de terminer la série pour ne pas laisser de frustration aux lecteurs. Mais, il n’exclut pas un retour d’Antigona, si la demande se fait présente « dans un prequel qui pourrait se dérouler entre 2000 et 2010 ou entre 2010 et 2015 ».

Pour l’heure, je vous recommande de vous plonger dans cette conclusion ou même, si ce n’est pas déjà fait, de découvrir l’entier des aventures de Crystal !

Acrostiches, maux anonymes peut être commandé ici !