Abominable, au cinéma le 9 octobre 2019

Abominable, au cinéma le 9 octobre 2019

octobre 8, 2019 0 Par Cindy Heiniger

Temps de lecture estimé : 3 '

Le nouveau dessin-animé DreamWorks vous emmène en voyage au coeur de la Chine, mais aussi à l’intérieur de vous-mêmes.

La bande-annonce m’avait déjà fait très envie. Je suis en général extrêmement sensible à la musique dans les films, et à ce niveau-là, la bande-annonce était prometteuse. Et je n’ai pas été déçue !

Ce dessin animé met en avant une quantité de sujets de société, mais également psychologiques. Si on prend le personnage principal déjà, Yi, une jeune fille qui vit en ville de Shanghai avec sa maman et sa grand-maman. C’est une adolescente qui met une grande barrière émotionnelle entre elle et sa famille. On apprend rapidement qu’elle a perdu son papa et que c’est compliqué pour elle. Elle travaille durement pendant ses vacances pour pouvoir réaliser son rêve, voyager à travers la Chine.

Il y a aussi ses voisins. D’abord Jin, un jeune homme du même âge que Yi. Il vit les choses très différemment d’elle. Toujours habillé à la mode, il possède toutes les dernières tendances, tant au niveau vestimentaire que technologique. Il est entouré d’un groupe d’amis et de filles qui l’idolâtre. On voit ici un jeune « typique » d’aujourd’hui, le cliché que l’on pourrait s’en faire en tout cas : imbus de sa personne, selfie addict et assez superficiel.

Puis débarque dans leurs vies, Everest. Un yéti tout à fait adorable, mais aussi magique. Il a réussi à s’échapper des griffes de son kidnappeur, un vieil homme qui tient à prouver que les yétis existent. 

Et au milieu de nos deux compères, le cousin de Jin, le petit Peng. Il est plus jeune qu’eux et c’est un passionné de basket. Tout ce qu’il veut, c’est jouer avec Yi et Jin, mais ils n’ont jamais le temps. L’une prise par ses nombreuses activités lucratives, l’autre par son image sociale.

Yi décide de le raccompagner chez lui, et c’est alors un fabuleux voyage qui commence. Jin et Peng se joignent à eux dans ce road trip à travers la Chine, pour rejoindre les Himalayas, plus particulièrement l’Everest, la maison de notre adorable yéti.

Yi et Everest sont intimement liés par la musique, qui tient une place importante dans l’histoire. Yi joue du violon et Everest chante, ou disons plus particulièrement fait ce que l’on appelle « humming », avec une voix très grave, ce qui déclenche des phénomènes magiques. A l’un des moments phares du film, l’histoire est portée par un titre de Coldplay, qui sublime encore ce moment. Juste merveilleux ! 

Evidemment, les méchants qui ont voulu capturer Everest ne vont pas le laisser s’échapper sans bouger. On retrouve donc le schéma bien connu : les méchants contre les gentils. 

Mais il y a beaucoup d’humour, tant pour les enfants que pour les adultes, qui ne riront certainement pas pour les mêmes choses. Je parlais également de sujets psychologiques, parce que les personnages passent par la remise en question, le deuil, réaliser ce qui est important dans sa vie, oser ses rêves et se donner les moyens de les atteindre. 

Chacun des spectateurs d’Abominable pourra à un moment donné ou un autre s’identifier à l’un des personnages, que ce soit à un trait de caractère ou à une situation de vie.

Je vous invite aussi à être patient à la fin du film, et à rester regarder le générique (comme on devrait le faire à chaque fois d’ailleurs…). Il y a quelques petites blagues supplémentaires tout au long de celui-ci.

En résumé, Abominable est un film qui vous emmène au coeur de vos émotions, dans un voyage au sein d’un pays magnifique et qui vous invite à la remise en question, à replacer les priorités de votre vie. Il vous fera du bien, quel que soit votre âge, votre statut social, votre situation actuelle ou votre origine. 

Abominable – Universal – Sortie officielle 9 octobre 2019 en Suisse romande